AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sally Poppystue

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 21/11/2010
► CREDITS : Foolish Pleasure.

Don't blink...
► EMPLOI: Infirmière
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 6:54


Snicker Strips
sally, poppystue


onecurriculum vitae
Date de naissance ▲ 13 Octobre
Lieu de naissance ▲ New-York
Nationalité ▲ Américaine
Emploi ▲ Infirmère
Statut ▲ Célibataire
Groupe ▲ Humans

twotime is a valuable thing

Sally est fille unique, d’une mère comédienne et d’un père architecte ▲ Native de New-York, elle déménage à 21 ans à Saint Hood River, trouvant un travail dans l’hôpital de la ville ▲ Elle est de nature bienveillante & douce ▲ Elle fume pour se détendre à cause de la pression de son métier ▲ C’est une infirmière hors-paire qui ne compte pas ses heures, elle aime sa profession ▲ Sociable, le contact avec les autres est une chose simple à ses yeux ▲ Elle est capable de ne pas dormir pendant 48 heures en restant efficace, question d’habitude ▲ Politesse & générosité sont deux de ses principales qualités ▲ Entêtement & franchise sont deux de ses principaux défauts▲ A un espoir démesuré, et encore le mot est faible ▲ Elle adore le vin blanc mais en boit peu, tout comme les autres alcools ▲ Enfile généralement une carapace pour ne pas se laisser dévorer par ses émotions, mais cède souvent lorsqu’elle se retrouve seule ▲ Rêve d’une belle maison avec une famille, mais pour l’instant semble très accrochée à un barman instable du nom de Jayden


threelike memories in cold decay

« Le passé est un prologue »

Elle était là, allongée sur se lit d’hôpital comme une statue immobile, incapable du moindre geste car son corps tout entier n’est que pierre et solide. Son teint de peau était pâle, blanc comme un linge propre, et délicat comme du marbre. Sa chevelure blonde avait perdu de sa rigueur, de sa luminosité et était devenue de plus en plus terme au fur et à mesure que les semaines, les mois puis finalement les années s’étaient écoulées. Elle avait passé cinq ans de sa vie sur un matelas, dans une chambre qui sentait le doux parfum de la rose et dont les murs étaient recouverts de nombreux dessins réalisés par un auteur qui se faisait appeler Sally. Jeune adolescente qui avait pris l’habitude en rentrant de l’école, depuis qu’elle était âgée de 10 ans, de passer voir sa mère pour lui raconter sans cesse toutes ses aventures. Elle ne se lassait pas de lui parler sans relâche, en n’omettant aucun détail de ses nombreuses histoires aussi longues soient-elles. Généralement, un homme d’une quarantaine d’années, au visage froid, fermé, aux yeux verts perçants avec un regard vous transperçant la poitrine, venait à son tour dans la chambre 106 pour y retrouver sa femme dans le coma et sa fille à l’espoir démesuré. Assise sur ce même fauteuil qu’elle connaissait depuis fort longtemps, Sally venait de terminer le récit croustillant et passionnant d’un épisode de sa matinée. L’horloge qui indiquait cinq heures trente lui révélait qu’en cette fin d’après-midi, son père ne viendrait pas. Il lui arrivait de temps à autre de se faire porter absent, ayant parfois une appréhension quand à la douleur qu’il allait ressentir en voyant l’élue de son cœur dans ce même état d’immobilité, ou parfois encore se sentant si faible, impuissant et seul qu’il n’avait pas la force d’affronter le regard poignant de sa fille dont les yeux resplendissaient d’espoir qu’il n’arrivait plus à supporter, car lui, il avait sombré depuis fort longtemps déjà dans un désespoir aussi profond qu’un gouffre. Si ça ne tenait qu’à lui, sa femme ne serait actuellement qu’un reste de cendres, des milliers de poussières, parce qu’aussi horrible que cela puisse paraître, il avait désiré la laisser partir, lui donner une chance de toucher ce paradis dont elle était persuadée de l’existence. C’était sans compter l’avis imposant et intransigeant de sa fille, Sally, qui avait strictement refusé de commettre ce qui était à ses yeux un acte barbare, car pour elle personne n’avait le droit de vie ou de mort sur autre que soi. Sa mère méritait donc d’être maintenue aussi longtemps que son âme désirerait de ce corps, voilà ce qu’il fut convenu après une dispute assez sanglante en père et fille. C’était il y a trois ans, quand la neige avait recouvert la ville de New-York, et que la demeure Poppystue était encore éclairée à trois heures du matin.

«Qu’est-ce qui t’arrive Papa ? Qu’est-ce que tu fais là ? » avait demandé l’adolescente de treize ans qui interpellée par le bruit dans le salon, s’en était venue voir de plus près la raison de ce vacarme. « Je n’arrive plus à continuer ainsi Sally. Je ne peux plus endormir, ma conscience m’en empêche» lui avait-il révélé d’une voix hésitante et tremblante comme une feuille de papier allant et venant, soumise au grès du vent. «Ce n’est pas ta faute, Papa. Tu n’as rien à te reprocher tu sais». Le regard doux et tendre, Sally s’était approché avec hâte et grâce de son paternel dont les yeux humides dévoilaient la tristesse de son âme. «Si, au contraire. Je pense que c’est une grave erreur de la maintenir en vie. Je n’osais pas t’en parler avant, de peur de te causer du tort Sally, mais cela fait deux ans et il n’y aucun changement. Peut-être devrions-nous» commença t-il à dire lorsque brusquement, l’adolescente horrifiée par de tels propos le coupa dans son élan «Quoi ?! Tu n’y penses pas réellement dit moi ? Comment tu peux ne serait-ce qu’une seconde envisager l’éventualité de la débrancher ? Tu veux lui donner la mort ?». Accablé d’une pareille réaction, et au bord de la crise de nerf, Mr Poppystue se leva soudainement pour faire face au regard accusateur de Sally. «Parce que tu crois qu’elle va se réveiller ? Tu le penses vraiment ? Je suis désolé de te dire ça Sally mais tu as tort ! La seule raison pour laquelle elle est encore en vie, c’est grâce à ses machines ! Non seulement elle est dans le coma, mais de plus son cœur est fragile et sans ses appareils elle n’est rien, plus rien !» La colère monta rapidement dans le corps de l’adolescente qui ne put s’empêcher d’élevé à son tour la voix en disant : «Alors elle gardera ses appareils s’il le faut ! En aucun cas nous autoriserons qui que se soit à la débrancher ! Elle ne mérite pas cela merde ! C’est ma mère ! Tu veux vraiment m’enlever ma mère ?! Est-ce que tu veux ça Papa ? Dit le moi !». Elle n’eut pour réponse qu’un long et intense silence qui s’installa petit à petit. La confrontation de leur regard suffit à mettre un terme à cette conversation pour le moins claire.

En repensant à cette dispute qui datait de plusieurs années, Sally perdit quelque peu son sourire. Ce qui fut de courte durée. A peine eu t’elle le temps de poser les yeux sur sa mère, que cette dernière avait ouvert les yeux. Soudainement une sensation de bonheur immense remplit l’être tout entier de l’adolescente de quinze ans qui semblait vivre les secondes les plus merveilleuses de toute son existence. Elle se leva de son fauteuil avant de s’empresser d’aller embrasser sa maternelle qui venait de sortir de son doux sommeil. C’est exactement à ce moment là que Sally sut ce qu’elle voulait faire plus tard : aider ceux qui le méritaient, leur apporter une oreille, une épaule et un sourire, garder espoir avec eux et à leur place … elle décida qu’elle serait infirmière


« Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit »

Qui ne connait pas la passion ? Tout le monde a certainement dû en entendre parler. Mais l’avez-vous vécu ? Avez-vous eu l’occasion ne serait-ce qu’une seule fois dans votre vie, de sentir tout votre corps, toute votre âme, toute l’essence même de votre être se retrouver contrôlée par la passion ? Ne plus être capable de différencier le bien du mal, le désir de la frustration parce qu’il n’y a pas de distinction claire dans ces moments là. Sally en a fait les frais, à deux reprises exactement, avec le même homme plus précisément. Jayden. Comment est-ce possible de sentir un même plaisir intense se reproduire à chaque fois ? C’est une bonne question auquel elle est incapable de répondre pour la simple et bonne raison qu’elle ne peut guère l’expliquer. Sally a simplement conscience des raisons qui la poussent à s’accrocher à cet homme qui pourtant passe son temps à la fuir et l’éviter ; d’une il a besoin d’aide c’est une évidence, parce que sous sa carapace de gros dur qui peut gérer sa situation avec ses problèmes il est en faîte un garçon détruit par la mort de sa sœur dont il n’arrive pas à se pardonner, de deux il se passe quelque chose lorsqu’elle le regarde, lorsqu’elle l’embrasse qui n’a pas de mot pour se définir tellement c’est particulier, étrange et à la fois fort et beau, ce n’est pas de l’amitié, ce n’est pas de l’amour, mais alors qu’est-ce que c’est ? De la passion ? Peut-être bien. Est-elle bénéfique ou maléfique ? Bonne question. Peut-elle les détruire tous deux ? Certainement. Mais il suffit qu’elle se mette à penser à lui pour sentir son corps réclamer celui de Jayden en souvenir de ses deux nuits magnifiques. Le problème avec la tentation qui hante Sally, c’est que plus elle dure et plus elle va l'obséder, plus elle va devenir envahissante au point de ne plus être évitable, au point de la faire céder à la moindre occasion

fourshadows of the day
Pseudo ▲ Aspena
Avatar ▲ Ashley Greene
Commentaire, dédicace ▲ Le désign est divin sincèrement, puis les couleurs sont vraiment douces. Le contexte était court Dieu merci :amen: si vous me cherchez je suis très loin. Mais surtout un grand bravo pour le contexte, j'ai beaucoup aimé. Pour finir chapeau au créateur de ce scénario :emo: j'espère ne pas le décevoir



Dernière édition par Sally Poppystue le Lun 22 Nov - 3:39, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bells Gallagher
I'LL FOLLOW YOU INTO THE DARK.
avatar

► POSTS : 79
► INSCRIT(E) LE : 17/11/2010
► CREDITS : AVATAR ϟ castiells. SIGN ϟ baby gone.
► QUOTE : Sometimes it seems that the going is just too rough and things go wrong no matter what I do now and then it seems that life is just too much but you've got the love I need to see me through.

Don't blink...
► EMPLOI: Vendeuse au 'Black Wings', boutique de sa mère.
► MOOD: Nervous.
► UP INTO THE LIGHT ϟ NIKKI ϟ ADAM ϟ GRACIE ϟ ASLINN ϟ DONALD

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 6:58

J'adore le prénom, et puis Ashley :hin:
Bienvenue !
(je peux supprimer si tu veux un autre post XD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Z. Ellington

avatar

► POSTS : 53
► INSCRIT(E) LE : 20/11/2010
► CREDITS : AVA @ MIMI / SIGN @ ALXFA
► MULTINICKS : NOPE.
► QUOTE : ― « You never forget who you really are... no matter how many nights you stay awake trying to. »

Don't blink...
► EMPLOI: BARMAN.
► MOOD: FUCKED.
► UP INTO THE LIGHTSALLY. A VOUS DE JOUER ♥

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 6:59

Officiellement, bienvenue parmi nous I love you. Merci d'avoir pris le scénario, et puis merci pour les compliments :oops: I love you

Si tu as des questions, ou des réclamations, n'hésite pas, ma boite à MP t'es grande ouverte
Bon courage pour la fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marshall Whealer
BURNING BRIGHT ✄ There are things I regret but you can’t forgive.
avatar

► POSTS : 151
► INSCRIT(E) LE : 23/10/2010
► CREDITS : PSEUDO ♛ brain-leech - AVATAR ♛ brokenbrain.
► MULTINICKS : Aucun.
► QUOTE : ❝ I saw the sun go down outside of Arkansas; And I saw the sun come up somewhere in Illinois. And in the darkness I taught myself to hate. But where were you, oh where were you ? And where the fuck did the sun go ? ❞

Don't blink...
► EMPLOI: road crew supervisor.
► MOOD: pissed off.
► UP INTO THE LIGHT☞ MARLEY.

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 7:02

BIENVENUE à toi I love you

___________________
I DO BELIEVE IT'S TRUE, THAT THERE ARE ROADS LEFT IN BOTH OR OUR SHOES. IF THE SILENCE TAKES YOU, THEN I HOPE IT TAKES ME TOO.❞ ✄ Cause in my head there's a greyhound station where I send my thoughts to far off destinations. So they may have a chance of finding a place where they're far more suited than here. A melody softly soaring through my atmosphere, where soul meets body.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Poppystue

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 21/11/2010
► CREDITS : Foolish Pleasure.

Don't blink...
► EMPLOI: Infirmière
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 7:03

    Merci Bells I love you & non ne t'inquiètes pas un post devrait suffir vu le nombre de mots qu'on peut rentrer dedans.

    Merci Jayden :emo: & il n'y a vraiment pas de quoi, je suis très heureuse d'être tombée sur ton scénario

    Merci Marshall I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Métis De Bethisy

avatar

► POSTS : 55
► INSCRIT(E) LE : 17/11/2010
► CREDITS : PSEUDO - Primple ☠ AVATAR - Wildbitterness.
► QUOTE : ❝ You can close your eyes to the things you don't want to see, but you can't close your heart to the things you don't want to feel. ❞

Don't blink...
► EMPLOI: Actress.
► MOOD: Calmed, lonely.
► UP INTO THE LIGHT❖ ENNIS.

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 7:36

GREENE. :emo: Bienvenue parmi nous ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Red Cartwight
PNJ ✎ Losing what I don't deserve.
avatar

► POSTS : 223
► INSCRIT(E) LE : 14/08/2010
► CREDITS : © AVATAR; Castiells.
► QUOTE : I used the deadwood to make the fire rise. The blood of innocence burning in the skies.

Don't blink...
► EMPLOI:
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 9:43

Bienvenue ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascend-to-oblivion.bbactif.com
Donald Pugliese

avatar

► POSTS : 42
► INSCRIT(E) LE : 20/11/2010
► CREDITS : (c) bedshaped + lj.
► MULTINICKS : none.
► QUOTE : « the rule is : jam tomorrow and jam yesterday - but never jam today. »

Don't blink...
► EMPLOI: assistant en pharmacie.
► MOOD: cheerful.
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Dim 21 Nov - 10:41

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Poppystue

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 21/11/2010
► CREDITS : Foolish Pleasure.

Don't blink...
► EMPLOI: Infirmière
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Lun 22 Nov - 3:40

    Merci vous trois - que de beaux avatars, de plus Bomer est assez rare :emo: -

    Présentation terminée ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Z. Ellington

avatar

► POSTS : 53
► INSCRIT(E) LE : 20/11/2010
► CREDITS : AVA @ MIMI / SIGN @ ALXFA
► MULTINICKS : NOPE.
► QUOTE : ― « You never forget who you really are... no matter how many nights you stay awake trying to. »

Don't blink...
► EMPLOI: BARMAN.
► MOOD: FUCKED.
► UP INTO THE LIGHTSALLY. A VOUS DE JOUER ♥

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Lun 22 Nov - 4:09

:emo: :love:
J'aime beaucoup I love you .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercat Brett
I wish the rocket stayed over the promenade, I would make a hook.
avatar

► POSTS : 111
► INSCRIT(E) LE : 24/10/2010
► CREDITS : PSEUDO ♙ Quokees, AVATAR ♙ Jane, SIGNATURE ♙ lyrics ~ firework.
► MULTINICKS : Not yet.
► QUOTE : ❝ a dreamer is one who can only find his way by moonlight, and his punishment is that he sees the dawn before the rest of the world. ❞

Don't blink...
► EMPLOI: Études de droit, travaille à mi-temps au Back Sheep..
► MOOD: Gloomy.
► UP INTO THE LIGHT❖ ❖ ❖

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Lun 22 Nov - 4:39

Bienvenue à toi I love you
Et j'en profite pour valider ta fiche.

___________________
❛ ever feel already buried deep, six feet under
scream, but no one seems to hear a thing ❜

the reason why all the doors are closed so you can open one that leads you to the perfect road.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sally Poppystue

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 21/11/2010
► CREDITS : Foolish Pleasure.

Don't blink...
► EMPLOI: Infirmière
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   Lun 22 Nov - 6:06

    Génial merci :amen: I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Poppystue ▲Se persuader que l'impossible peut changer ça s'appelle l'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► TAKE A BREAK :: Goodbye to you :: First generation-
Sauter vers: