AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 marley ✩ i'd see delight in the shade of the morning sun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Red Cartwight
PNJ ✎ Losing what I don't deserve.
avatar

► POSTS : 223
► INSCRIT(E) LE : 14/08/2010
► CREDITS : © AVATAR; Castiells.
► QUOTE : I used the deadwood to make the fire rise. The blood of innocence burning in the skies.

Don't blink...
► EMPLOI:
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: marley ✩ i'd see delight in the shade of the morning sun.   Mer 3 Nov - 14:45


MADE BY EMPTYLIGHTERS ON TUMBLR.
❝ My morning sun is the drug that brings me near
To the childhood I lost, replaced by fear.❞

anberlin ✩ true faith.


onecurriculum vitae
Date de naissance Un Vingt-Trois Février.
Lieu de naissanceLa jeune femme est née à Saint Hood River et n'a jamais quitté sa ville natale. Elle envisage néanmoins de déménager un jour, surtout à cause des évènements récents qui ont, avouons le, chamboulé sa vie. Ses parents et sa sœur, quant à eux, sont déjà partis il y a plus de trois ans au Texas.
NationalitéAméricaine, aux racines suédoises, paraît-il. Elle n'a jamais prit le temps d'étudier son arbre généalogique, cependant. Ça ne l'intéresse pas.
EmploiVétérinaire dans une petite clinique au centre-ville. La rouquine a toujours voué un culte aux animaux, ramenant tous les chiots, chatons et hamsters abandonnés à la maison, lorsqu'elle était petite. C'est donc tout naturellement qu'elle a voulu devenir vétérinaire, même si ses parents ne la croyait pas capable d'exercer un métier aussi difficile sur le plan psychologique.
StatutCélibataire. Elle était sur le point de se marier, mais son fiancé a disparu, sans laisser de trace. Tout le monde a d'abord cru qu'il a prit la fuite, mais il n'a plus donné de nouvelles depuis des mois... Marley se dit toujours fiancée.
GroupeC'est une humaine quoi de plus normale, enfin, plus ou moins.


four shadows of the day
PseudoGingercat, Posh.
AvatarJ'hésite encore, mais je pense que ce sera Karen Gillan. I love you
Commentaire, dédicaceBeaucoup de travail, mais ça finit par payer. Je suis certaine que nous allons y arriver, les filles et que ce forum trouvera ses membres. Il le faut, nous avons tellement bossé dessus ! We rocks, yo. Laughing


Dernière édition par Marley Woodsen le Mar 16 Nov - 10:37, édité 62 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascend-to-oblivion.bbactif.com
Red Cartwight
PNJ ✎ Losing what I don't deserve.
avatar

► POSTS : 223
► INSCRIT(E) LE : 14/08/2010
► CREDITS : © AVATAR; Castiells.
► QUOTE : I used the deadwood to make the fire rise. The blood of innocence burning in the skies.

Don't blink...
► EMPLOI:
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: marley ✩ i'd see delight in the shade of the morning sun.   Mer 3 Nov - 14:45


MADE BY AMYPOND ON TUMBLR.
❝ Cause all that you could fake, will leave you
in the morning, come find you in the day.❞

andrew belle ✩ in my veins.


twotime is a valuable thing
Marley a une peur panique de l'eau, depuis qu'elle a failli se noyer à l'âge de sept ans. Bon courage pour la convaincre d'aller à la piscine. ☆ Elle n'est pas très bavarde, mais certains disent que c'est ce qui fait son charme. Elle sait très bien écouter et en général, on vient se confier à elle tout naturellement. ☆ Marley a de sérieuse lacunes en ce qui concerne les relations humaines. Elle ne fait pas confiance à quelqu'un facilement et son caractère est plutôt difficile à supporter. Elle se vexe souvent pour un rien. ☆ Véritable fleur bleue, on pourrait croire qu'elle inonde son salon de larmes en regardant Titanic ou Sweet November, mais Marley ne pleure que devant les films d'animaux. ☆ Elle rêve d'ailleurs de rencontrer Paul Walker pour discuter des huskies avec lesquels il a tourné dans le film Eight Below. Juste pour ça. ☆ On lui reproche souvent d'être trop franche, mais inutile de rêver, Marley ne changera pas. Elle est allergique à l'hypocrisie. ☆ Elle était fiancée et a failli se marier, mais la disparition de son petit-ami en a décidé autrement. Depuis, elle ne veut plus entendre parler d'engagement et même de relations. Elle est persuadée qu'au fond, elle ne s'en remettra jamais. ☆ Personne ne le sait mais la plupart du temps, en rentrant chez elle après son travail, Marley s'endort en pleurant. ☆ Si son logement le lui aurait permit, elle n'aurait pas hésité à créer une véritable pension animalière chez elle. ☆ Pour le moment, elle se contente de ses deux chiens - Cheewy et Dipsy et de ses trois chats - Milky, Jazzy et Fez. ☆ La jeune femme porte toujours sa bague de fiançailles et refuse d'en parler, même avec ses amis qui essaient de l'aider à 'tourner la page'. ☆ Elle est, en effet, convaincue que son petit-ami est sain et sauf et qu'il finira par revenir. ☆ Ses parents et sa petite sœur ont déménagé au Texas il y a trois ans et elle ne les voit que très rarement. ☆ Marley ne croit en rien et quand je dis rien, c'est vraiment rien. Ni aux légendes, ni aux proverbes et certainement pas aux créatures dites maléfiques. D'après elle, les habitants de Saint Hood River sont juste devenus paranoïaques à force de vivre en petite communauté isolée. ☆ Elle a une très jolie voix, mais refuse catégoriquement de chanter en présence de quelqu'un. ☆ Elle devient hyper-active et sur-excitée à l'approche de Noël, car c'est sa fête préférée. ☆ Quand elle était petite, Marley vivait très mal le fait qu'elle était rousse et avait même voulu, à douze ans, se teindre les cheveux en noir, en cachette. Le désastre fut évité de justesse. ☆ La jeune fille joue du piano depuis qu'elle est petite mais là aussi, comme pour le chant, elle préfère s'abstenir lorsqu'il y a un public. ☆ Être sociable, ouverte, bavarde et avoir des tonnes d'amis, ça n'a jamais été Marley. C'est sans doute pour cette raison que son travail de vétérinaire actuel, ou elle côtoie uniquement des animaux, la plupart du temps, la satisfait pleinement. ☆ Elle enchaîne souvent gaffe sur gaffe et est aussi maladroite avec les mots qu'avec ses pieds. Disons que ses orteils se souviennent de tous les meubles et rebords des trottoirs dans lesquels elle shoote, sans le vouloir, bien sûr. Elle n'est pas maso. ☆ Il lui arrive de lancer des jurons et des insultes à tout va, surtout lorsqu'elle doit se réveiller tôt après une nuit difficile.


Dernière édition par Marley Woodsen le Dim 21 Nov - 3:41, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascend-to-oblivion.bbactif.com
Red Cartwight
PNJ ✎ Losing what I don't deserve.
avatar

► POSTS : 223
► INSCRIT(E) LE : 14/08/2010
► CREDITS : © AVATAR; Castiells.
► QUOTE : I used the deadwood to make the fire rise. The blood of innocence burning in the skies.

Don't blink...
► EMPLOI:
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: marley ✩ i'd see delight in the shade of the morning sun.   Dim 14 Nov - 9:01


MADE BY AMYPOND ON TUMBLR.
❝ You are always trying to keep it real
I'm in love with how you feel.❞

the moldy peaches ✩ anyone else but you.


threelike memories in cold decay
Elle jeta un dernier regard à son reflet dans le miroir. Elle n'avait pas encore décidé si elle se trouvait ridicule ou magnifique, dans cette robe blanche. Vu les petits gloussements excités et fascinés des vendeuses, elle se dit finalement qu'elle devait avoir l'air... pas trop mal. Son mariage allait avoir lieu dans quelques jours et il restait encore tant de trucs à faire. Elle poussa un petit soupir - allait-elle vraiment avoir le temps de finir tous les préparatifs ? - attendit que les vendeuses plient soigneusement sa robe de mariée, puis rentra chez elle. Dipsy, son Labrador, l'accueillit en aboyant joyeusement. Les bras chargés de paquets et de sacs divers, elle écouta attentivement le silence qui régnait dans la maison. Bizarre, Cassidy lui avait promit de revenir avant quatre heures, pour qu'ils ne soient pas en retard à la répétition de leur mariage. "Cassy ?" appela-t-elle, les sourcils froncés. Mais ce ne fut pas son fiancé qui sortit de la cuisine, l'air anxieux et troublé. C'était Marshall, son meilleur ami. "Qu'est-ce que tu fais là ? Où est...?" "Cassy a... disparu. Désolée, Marley, mais il est parti, je ne sais pas où. Je l'ai appelé des centaines de fois." Disparu ? Parti ? Ça n'avait pas de sens. Elle sentit le sang se glacer dans ses veines, les paquets qu'elle tenait manquèrent de lui glisser des bras. Il disait n'importe quoi, Cassidy ne serait jamais parti comme ça, sans prévenir, alors qu'ils devaient se marier dans quelques jours... "Laisse moi deviner, encore une de tes blagues ? Elle n'est pas drôle," répliqua Marley en sentant la colère la submerger. Mais alors qu'elle s'attendait toujours de le voir éclater de rire, de se moquer de la tête qu'elle faisait, il resta imperturbable. Non, en réalité, il était... dévasté et triste. Il ne plaisantait pas. Face à son silence pesant, elle sentit ses jambes flancher. Il s'approcha d'elle, lui prit tous les sacs des mains pour les reposer à côté. Puis posa ses mains sur ses épaules et plongea son regard chagriné dans le sien. "Je suis désolé, Marley, je... je ne sais pas quoi dire. Il a dû prendre peur et...," "Tais-toi," souffla-t-elle d'une voix brisée, alors que des larmes brillèrent dans ses yeux. Elle ne savait même pas ce qu'elle devait en penser. Elle avait cru que c'était ce qu'il voulait. Il avait l'air tellement heureux et excité à l'idée de ce mariage. Il faisait tant de projets d'avenir - une nouvelle maison, un chiot Berger-Allemand. Des enfants. "Il va revenir. Il est juste... il va revenir, je le sais. Je le sens," chuchota-t-elle finalement, chassant une larme de sa joue. Il la fixa en silence, puis baissa les yeux. Il n'en était pas aussi certain. Mais elle s'en fichait, il pouvait penser ce qu'il voulait. Elle connaissait Cassy, elle savait qu'il ne l'aurait pas laissé tomber de la sorte. Elle sentit ses bras l'enlacer, mais demeura immobile et interdite face à son étreinte. Les yeux légèrement brillants, elle ferma les yeux et plissa les paupières aussi fort qu'elle le put... Ce n'était pas réel. Ce n'était qu'un mauvais rêve.


"Vous avez... perdu... votre chat ?" répéta lentement Marley en fixant l'inconnu qui se tenait devant elle, comme s'il n'était qu'un crétin attardé. Ce dernier acquiesça d'un mouvement de tête et elle eut quelques secondes de solitude, le genre de moments où on se demande comment, nom d'un petit bonhomme en mousse, on a pu se retrouver dans une telle situation. Ses yeux verts pailletés d'or finirent par se glisser jusqu'à l'enseigne au dessus d'eux. Celle-ci annonçait assez clairement, du moins, d'après Marley, 'Clinique Vétérinaire'. Quel mot avait bien pu échapper au grand brun qui la dévisageait toujours ? "Mais c'est une clinique vétérinaire. On... n'a pas de chats ici. Enfin, si, mais les gens nous les emmènent eux-mêmes pour des piqures, des opérations... et tout ça," se raclant la gorge, elle finit par lancer un bref sourire à l'inconnu avant d'insérer les clés dans la serrure de la porte pour fermer la clinique. Il était grand temps de rentrer et elle n'était pas encore passée au supermarché pour s'acheter une bouteille de lait... "Vous allez penser que je suis bête," souffla finalement l'homme en secouant la tête avec un sourire presque gêné. Il n'y avait pas de risques ! Elle pensait ça depuis bien longtemps."En réalité, je n'ai pas de chat." De mieux en mieux. Peut-être devait-elle envisager la possibilité de prendre ses jambes à son cou, avant que ce type étrange n'essaie de l'étrangler sur le parking ? Oh et puis merde, elle n'allait certainement pas se laisser gagner par toute cette paranoïa ridicule qui régnait dans la ville depuis quelques temps. C'était trop con. "Je vous ai juste vu sortir de la clinique et j'ai pensé que, enfin, si vous y travaillez, c'est que vous aimez forcément les animaux. Alors j'ai essayé de trouver un prétexte pour engager la conversation avec vous." Elle fourra les clés dans son sac et le passa sur son épaule. Elle commençait vraiment à avoir du mal à garder cet air intéressé et concentré, tandis qu'il lui parlait. Hochant la tête en silence, comme si elle le comprenait - alors qu'en toute honnêteté, pas du tout, - elle se dirigea finalement vers sa voiture. "Dire que vous avez perdu votre chat imaginaire n'est pas vraiment une approche très réussie. Évitez, à l'avenir," lança-t-elle finalement et l'entendit glousser. Ce n'était pas vraiment une blague, mais bon. Rejoignant enfin sa voiture, elle en ouvrit la portière, mais sursauta en voyant que l'homme au chat imaginaire était déjà à côté. Elle devait vraiment être très fatiguée, elle ne l'avait pas entendu la suivre. "Dites, hum, on pourrait peut-être aller boire un café, un de ces jours ?" C'était une nouvelle blague ou...? Elle cligna plusieurs fois des yeux, légèrement sonnée."Je ne crois pas, non." Sans lui laisser le temps de répondre, et elle était sûre qu'il aurait insisté, elle monta rapidement dans sa voiture et referma la portière derrière elle. Pour dire vrai, ce gars commençait à l'agacer. D'où était-il sorti, au juste ? Alors qu'elle démarrait sa voiture, elle crut voir les yeux de l'homme s'assombrir à la lueur des phares. Comme si la lumière l'avait aveuglé - et elle n'était vraiment pas si vive que ça, fallait pas exagérer, il détourna rapidement la tête. Marley poussa un soupir de soulagement en empruntant enfin la route vers le supermarché. Qu'est-ce qu'on ne rencontrait pas dans la rue, de nos jours...


Ça commençait à bien faire. Non, vraiment. Si au début, elle était plutôt tolérante, là, elle commençait à faire une overdose de Marshall. Alors qu’elle ouvrit le frigo, encore à moitié endormie, et tendit sa main pour s’emparer de la bouteille de lait, c’est sur une bouteille de bière qu’elle tomba. Puis il y en avait une autre. Et encore une autre. C'était une catastrophe - la bière avait envahit son frigo. "MARSHALL !" lança-t-elle d’une voix stridente, en faisant le maximum pour qu’il l’entende, et le jeune homme se réveilla brusquement et s’assit sur le canapé, sur lequel il était affalé et ronflait comme un ours polaire. "Quoi, quoi, quoi ?" L'air dépité, la rouquine lui montra la surcharge d'alcool dans le réfrigérateur. Elle détestait la bière. Elle avait la nausée rien qu'en y pensant. "Arrête de monopoliser mon frigo, tu fais chier. Hier soir, j'ai marché sur des chips dans le couloir ! T'infestes ma maison de cochonneries. Et puis regarde moi ce bordel !" Il bailla, s'étira lentement, pas le moins coupable ou concerné au monde. Bien évidemment, que lui, ça ne le gênait pas le moins du monde. Ni ses chaussettes éparpillées, ni la nourriture carrément immangeable. "Tout le monde n'est pas aussi maniaque que toi du ménage et ne mange pas bio." Elle soupira. Il fallait qu'elle trouve un moyen gentil et pas trop vexant de lui dire la vérité. Sauf que ça n'a jamais été son point fort. "Es-tu devenu un SDF ? As-tu perdu ton appartement ? Tu sais, quand Cassy était là, je n'y voyais pas d'inconvénient, à ce que tu squattes ici. Mais..." Il déglutit et baissa les yeux. Bon, maintenant, elle en était sûre et certaine, il lui cachait quelque chose. Mais alors qu'elle s'attendait à ce que, pour une fois, il se confie à elle en tout sérieux et en toute honnêteté, il fit une moue. "J'ai pas le câble, chez moi. Et puis en plus beh... je fais des insomnies." "Tu passes tes nuits devant la télé, espèce d'andouille, ça ne s'appelle pas des insomnies." Ils se fixèrent pendant quelques secondes, puis elle finit par sourire en secouant la tête. Cette situation était ridicule. Leurs chamailleries étaient ridicules. Elle aurait dû, bien au contraire, être ravie, car Marshall avait été le seul à ne pas l'avoir laissé tomber après la disparition de Cassidy. En réalité, elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait, sans sa présence à ses côtés. "Tiens, en parlant des trucs qui énervent, tes chiens sont vraiment collants, surtout lui là." désigna-t-il l'un des compagnons poilus de Marley qui dormait près du canapé. "Cheewy. Il... il avait l'habitude de grimper sur le canapé, quand Cassidy regardait la télé. Et il dormait toujours à ses pieds." sa gorge se noua et elle détourna rapidement la tête, craignant que Marshall ne s'aperçoive des larmes qui brillèrent dans ses yeux. "Marley," commença son ami, hésitant, mais ne l'écoutant plus, la jeune fille se leva, un sourire légèrement enjoué aux lèvres. "Je vais faire des courses. Retrouver que de la bière au petit-déjeuner me donne envie de déprimer." lâcha-t-elle, moqueuse, puis disparut dans la salle de bains, avant que Marshall n'ait le temps de dire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ascend-to-oblivion.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: marley ✩ i'd see delight in the shade of the morning sun.   

Revenir en haut Aller en bas
 

marley ✩ i'd see delight in the shade of the morning sun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► TAKE A BREAK :: Goodbye to you :: First generation-
Sauter vers: