AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antoine Lefebvre-Phillips

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 02/12/2010
► CREDITS : myself, comme d'hab.

MessageSujet: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 5:41


antoine samuel lefebvre-phillips


onecurriculum vitae
Date de naissance ▲ Antoine est né le 1er avril 1987. Il a donc vingt-trois ans et en aura bientôt vingt-quatre. Sa date d'anniversaire lui a souvent causé du tort. Bien que pour la majorité des gens ce n'était qu'une date comme une autre, certaines personnes se plaisaient à lui rappeler qu'il n'était qu'une blague, qu'un poisson d'avril qui avait mal tourné. Lieu de naissance ▲ St. Rose, petite ville de 6000 habitants située à environ trente minutes de La Nouvelle-Orléans. S'il a passé toute son enfance dans cette petite communauté de Louisiane, c'est à Roswell, au Nouveau-Mexique, qu'Antoine a passé son adolescence. On peut sortir le garçon du Sud, mais on ne sort pas le Sud du garçon ! Nationalité ▲ Bien que plusieurs de ses ancêtres étaient sans le moindre doute Français, Anglais et même Irlandais, Antoine est, tout comme ses parents et grand-parents, tout à fait Américain. EmploiStatut ▲ Célibataire, et ce depuis plusieurs années déjà. L'idée de laisser entrer quelqu'un dans sa vie, dans son futur et surtout dans son passé le dégoûte, tout simplement. Si on lui demande, il répondra à coup sûr qu'il est fiancé. Groupe

twotime is a valuable thing
Dans cette partie vous dresserez une liste des particularités de votre personnages, habitudes, manies, traits de caractère, goûts... Tous les détails sont bons pour nous aider à mieux comprendre le personnage.


Dernière édition par Antoine Lefebvre-Phillips le Jeu 2 Déc - 14:49, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Lefebvre-Phillips

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 02/12/2010
► CREDITS : myself, comme d'hab.

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 5:41

threelike memories in cold decay


my love is buried at the bottom of this lake forever.
your face is haunting, i can barely even speak your name.
do you remember when you promised me we'd be forever?
a sudden moment i will take with me into the grave.


Le silence envahissait l’espace, agréable. Léger. Le gazon était humide, son t-shirt était mouillé, il avait froid bien qu’il faisait au moins vingt degrés et qu’aucune brise ne venait rafraichir l’air. Le ciel était noir, agrémenté de seulement quelques étoiles. On lui avait raconté que dans le Nord, le ciel était constellé d’étoiles, qu’elles scintillaient à perte de vue. Dans le Sud, il ne voyait que ce que le ciel acceptait volontiers de lui offrir. Mais ça lui suffisait. Au centre, brillante, c’était sa mère qui veillait sur lui, il le savait. Il sourit légèrement, puis tourna la tête vers Melody. Lentement, il leva le bras, pointa le ciel.

« Celle-là, c’est ma mère.
– Elle est très jolie.
– C’est la plus belle.
– Elle te manque beaucoup. »

Ce n’était pas une question, mais une simple affirmation. Parce que ce n’était pas un secret. La mère d’Antoine s’était noyée quatre ans plus tôt. Membre de la brigade maritime, elle effectuait une patrouille qui se voulait anodine et avait plongé à l’eau pour tenter de sauver une personne qui avait besoin d’aide. La température était mauvaise, l’eau, le vent, le froid, la tempête avaient eu raison d’elle. Mais, par un miracle inconnu, elle avait réussi à s’arranger pour quand même sauver la vie de l’autre personne. Elle avait payé le prix fort pour un acte si héroïque. Le décès de Marianne avait été l’élément déclencheur de l’adolescence d’Antoine. Son père avait décidé de quitter la côte, de quitter l’eau : ils iraient habiter dans le désert. Ils fuyaient les souvenirs, bons ou mauvais. Le jeune garçon n’avait manifesté aucune réticence ; en fait, il était d’accord avec cette idée. Chaque geste du quotidien était devenu difficile : manger, se laver, aller à l’école. Et, surtout, dormir. Mais il s’était habitué, avec le temps. Il n’oubliait pas sa mère, mais il arrivait à ne plus y penser constamment. La plaie était devenue moins vive. Il avait réussi à se guérir de son mal, petit à petit, jour après jour. Son père non. Son père n’oubliait rien. Mais lui devait passer par-dessus. Il se répétait sans cesse la formule gagnante, le célèbre « elle voudrait que je sois heureux ». Et, après plusieurs mois à faire son deuil, il put constater que ses efforts avaient porté fruit. Il se sentait mieux, et tout allait bien autour de lui. Sa mère veillait sur lui.

Il leva à nouveau les yeux au ciel, serrant la main de Melody, leurs doigts entremêlés.

« Mais toi, tu me quitteras pas comme ça, hein ? Sans me prévenir, en me faisant croire que tout va bien…
– Non, je ferais pas ça.
– Tu resteras toujours avec moi, quoiqu’il arrive ?
– Oui, Antoine. Toujours.
– Promis ?
– Promis.
– Et juré ?
– Même craché. »

Il allait la demander en mariage. Quand ils auraient tous deux dix-huit ans, il irait acheter une bague, il lui demanderait de l’épouser. Et elle serait magnifique dans sa robe blanche, et il pleurerait comme un gros bébé en la voyant arriver vers l’autel, et puis ils s’achèteraient une maison, un chien, auraient des enfants. Il reviendrait du travail, irait apprendre au plus jeune à faire du vélo, au plus vieux comment multiplier les nombres, et Melody aurait préparé de la tarte pour dessert, et tout le monde aurait un immense sourire sur le visage. La vie serait parfaite.


these present feelings of regret that i am made to suffer,
has driven me into a state of unrelenting grief.
and if the stars were to embrace you on your way to heaven,
i hope they burn you into ashes just to feel my pain.


Dix minutes. Trente minutes. Une heure. Deux heures.

Elle n’était pas là. Il lui avait dit qu’il irait la chercher, elle avait dit que ce n’était pas nécessaire, qu’elle irait à pieds. Et il l’attendait depuis deux heures, et elle n’était pas là. Assis sur le capot de sa Chevrolet, il contemplait l’horizon, le ciel sans étoiles, serrant plus fort dans sa main la petite boite en velours. Il ne restait plus qu’une semaine avant que Melody ait dix-huit ans, et il s’était dit que c’était le bon moment pour faire sa grande demande. Il s’était dit que tout serait parfait, que tout se passerait bien. Mais elle ne s’était même pas présentée. Et il avait trop attendu, ça ne servait plus à rien. Essuyant ses larmes, il remonta dans sa voiture et jeta la boîte au fond de celle-ci, incapable de la garder dans sa main plus longtemps. C’était brûlant et sa paume était carbonisée. Il resta plusieurs minutes dans son siège, callé au fond, tentant de se ressaisir. Elle devait avoir une raison de ne pas être venue. Elle lui expliquerait le lendemain, il organiserait un autre rendez-vous et lui ferait sa demande. Et elle dirait oui.

Son raisonnement ne le réconfortait pas à moitié, mais on ne peut raisonner un cœur brisé. Il démarra, s’en retourna chez lui. Dans son lit, il ne parvint pas à dormir. La boite ouverte sur la table de chevet le forçait à rester éveillé, à admirer, en silence et sans répit, avec douleur. Le lendemain, Melody n’était pas à l’école. Quand il rentra chez lui, il s’empara aussitôt du téléphone et composa le numéro de la jeune femme. Sa mère répondit. Pas de nouvelle depuis hier soir.

Il raccrocha, fixant toujours la bague sur sa table de chevet. Dès qu’il entrait dans sa chambre, il n’arrivait plus à la quitter des yeux. Il ne la quitterait pas des yeux tant qu’elle ne serait pas au doigt de Melody. Dans la nuit, la police accepta de considérer Melody comme portée disparue, malgré que selon eux, elle avait probablement fugué, tout simplement. Le lendemain, toujours aucune nouvelle. Et le surlendemain, le téléphone sonna. Antoine se jeta dessus, attendant les bonnes nouvelles, attendant la voix de Melody qui lui dirait qu’elle avait soudainement eu l’envie de faire une folie, attendant l’occasion de lui dire qu’elle lui avait fait peur, attendant l’occasion d’aller lui demander de l’épouser.

C’était la mère de Melody. Elle avait été retrouvée.

Morte.

Ses jambes avaient flanché. Elle n’avait même pas eu le temps de donner plus de détails qu’il était à genoux devant le téléphone, le regard fixé sur la machine. C’était une blague. Une blague de mauvais goût, une blague absolument dégueulasse, mais ce n’était pas la réalité. Ce ne pouvait pas être vrai. Il reçut la date des funérailles. Rien de plus. Et il raccrocha, tremblant de tous ses membres, à peine capable de respirer. Plus tard, il apprit ce qui lui était arrivé. Battue et violée, laissée pour morte. La nature s’était chargée du reste. Cette mort lui semblait d’autant plus horrible que la police n’avait aucune piste sur qui avait pu faire cela. Le décès de Melody était une pure catastrophe dont personne ne tirerait la moindre leçon et qui n’avait servi à rien de plus qu’à créer de la douleur. C’était un drame inutile.

« Tu m’avais dit que tu partirais jamais comme ça, sans me prévenir. Tu m’as menti. Je les hais de t’avoir poussée à mentir. J’ai pas envie de te laisser partir. C’est encore le temps de te réveiller, de te foutre de ma gueule, de me dire que j’suis imbécile d’y avoir cru. J’te pardonnerais, j’te jure. Tout pour que tu sortes de ce cercueil. Je t’en supplie. Melody, me lâche pas. Pas là, pas maintenant… »

Mais rien. Son corps était blanc, froid, dans une position trop conventionnelle qu’elle n’aurait jamais adoptée. Et elle ne parlait pas, ne bougeait pas. Il pleurait, était en larmes au-dessus de son corps rigide qui ne répondait à aucune de ses paroles. Il la regarda. Elle était tellement belle.

« Je veux pas te perdre. Je t’ai déjà trop perdue. Si t’es pas avec moi, alors moi je serai toujours avec toi. Je suis désolé de pas avoir été là. J’aurais pu te protéger, les empêcher de faire ça. J’aurais dû être là et j’y étais pas. C’est peut-être trop tard, je sais pas. Mais au moins maintenant je serai toujours là. »

Quand il sortit du salon funéraire, on constata que le corps de Melody portait une bague de fiançailles. Personne ne la lui retira.


the memories of what we shared will be my end.
these tears burn my eyes with the sting of all your lies.
this blood that you spill is the blood i spill when you're gone.
if what we had means nothing, then cut my throat.


.

fourshadows of the day
Pseudo ▲ flesh couture.
Avatar ▲ oliver scott sykes. ♥️
Commentaire, dédicace ▲ j'aime pas m'auto-créditer, donc je m'auto-crédite pas. (a) le forum est super beau, le contexte est wouahh, enfin tout semble l'être. voilà. :love:


Dernière édition par Antoine Lefebvre-Phillips le Jeu 2 Déc - 14:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mercat Brett
I wish the rocket stayed over the promenade, I would make a hook.
avatar

► POSTS : 111
► INSCRIT(E) LE : 24/10/2010
► CREDITS : PSEUDO ♙ Quokees, AVATAR ♙ Jane, SIGNATURE ♙ lyrics ~ firework.
► MULTINICKS : Not yet.
► QUOTE : ❝ a dreamer is one who can only find his way by moonlight, and his punishment is that he sees the dawn before the rest of the world. ❞

Don't blink...
► EMPLOI: Études de droit, travaille à mi-temps au Back Sheep..
► MOOD: Gloomy.
► UP INTO THE LIGHT❖ ❖ ❖

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 6:41

Bienvenue parmi nous ! I love you

___________________
❛ ever feel already buried deep, six feet under
scream, but no one seems to hear a thing ❜

the reason why all the doors are closed so you can open one that leads you to the perfect road.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Lefebvre-Phillips

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 02/12/2010
► CREDITS : myself, comme d'hab.

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 7:39

    Megan Fox. :emo:
    Merci. :calinou:


Dernière édition par Antoine Lefebvre-Phillips le Jeu 2 Déc - 14:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachael Nicholson

avatar

► POSTS : 26
► INSCRIT(E) LE : 24/11/2010
► CREDITS : RIDDLE.
► MULTINICKS : NOPE.

Don't blink...
► EMPLOI: SERVEUSE AU BLACK HORSE TAVERN.
► MOOD:
► UP INTO THE LIGHT

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 7:59

Wow, le mec. :shock: Comment il est tatoué de partout, impressionnant :youps: .
Bienvenue sur ATO I love you .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I. Presley Lloyd-Vecchi

avatar

► POSTS : 44
► INSCRIT(E) LE : 20/11/2010
► CREDITS : avatar ❧ Dodixe Ϟ sign ❧ Livejournal
► MULTINICKS : Nada.
► QUOTE : « I never ever sleep I just lay in my bed Dreamin' of the day when everyone is dead. »

Don't blink...
► EMPLOI: The Black Sheep owner
► MOOD: Totally and irrevocably Evil
► UP INTO THE LIGHT✎ Mercat

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 9:28

BIENVENUE I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Lefebvre-Phillips

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 02/12/2010
► CREDITS : myself, comme d'hab.

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Jeu 2 Déc - 9:41

    Merci à vous deux. :emo:
    *distribue des chocolats*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Spenborough

avatar

► POSTS : 33
► INSCRIT(E) LE : 21/11/2010
► CREDITS : PSEUDO: reindeer ; AVATAR: clunsy (?)
► MULTINICKS : Soon?

Don't blink...
► EMPLOI: Serveuse et chanteuse au Tavern.
► MOOD: Savage.
► UP INTO THE LIGHT JENOVA ; JACE

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Sam 4 Déc - 5:58

Bienvenue :emo: Super choix d'avatar I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonnie-B. Tawnsen

avatar

► POSTS : 52
► INSCRIT(E) LE : 20/11/2010
► CREDITS : © pinkflamingos (avatar) + tumblr (bannière).
► MULTINICKS : non.
► QUOTE : i don't wanna miss a thing.

Don't blink...
► EMPLOI: danseuse.
► MOOD: stressed.
► UP INTO THE LIGHTROMANE ☞ CLYDE ☞ ANDREAS ☞ BLISS

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Sam 4 Déc - 6:02

Bienvenue. ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine Lefebvre-Phillips

avatar

► POSTS : 5
► INSCRIT(E) LE : 02/12/2010
► CREDITS : myself, comme d'hab.

MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   Dim 5 Déc - 11:44

    Merci, demoiselles. :emo:

    Juste prévenir mêmesions'enfouttotalement que normalement je devrais pouvoir finir ma fiche mardi-mercredi, walà. :wooh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.   

Revenir en haut Aller en bas
 

ANTOINE ❧ i hope they burn you into ashes just to feel my pain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ► TAKE A BREAK :: Goodbye to you :: First generation-
Sauter vers: